Mike Jocktane mobilise l’opposition gabonaise contre une présumée « fraude électorale »

0
620

L’opposant gabonais Mike Jocktane a entamé cette semaine une série de rassemblement des forces de l’opposition. Il invite les partisans à s’engager contre une présumée « fraude électorale » qui serait mise en place par « le pouvoir actuel ». Ceci, dans la perspective de « maintenir le pouvoir en place » pour le prochain scrutin présidentiel de 2023.

À deux ans du scrutin, le président du parti Le Gabon nouveau appelle à l’union de l’opposition pour éviter ladite fraude. Mike Jocktane estime que le président gabonais actuel enchaîne des soutiens énormes venant de plusieurs partis appartenant à la majorité élective du Gabon. C’est à travers un post sur sa page Facebook publié mardi dernier qu’il a présenté ses motivations. « Il est d’abord temps de poser ce qui est incontournable pour le scrutin de 2023. Au-delà des ambitions individuelles, chaque arme doit être mise au service de la transparence du scrutin. Puisque nous travaillons d’abord pour l’intérêt de la nation. Et à ce juste titre, il n’y a pas de place pour l’assouvissement de vils desseins individuels qui ne servent aucunement l’intérêt si clamant du peuple gabonais », a-t-il écrit.

Pour certains, les propos tenus par l’opposant Mike Jocktane, témoigne de la fébrilité de l’opposition gabonaise. Cette dernière est dite « atomisée et archipelisée ». Au sein des partis de cette branche de l’arène politique gabonaise, il existe un désaccord flagrant. Le tête de liste Jean Ping ne serait pas en mesure de se présenter en 2023. De leurs côtés, Charles M’Ba et Alexandre Barro Chambrier ont déjà entamé la pré-campagne électorale. Comme eux, dans tous les partis constituants l’opposition gabonaise, un candidat est présenté pour participer au prochain scrutin. Il existe des divisions internes qui mettent à mal la solidité de l’opposition.

Leave a reply