8600 parcelles ont été mises à la disposition des agriculteurs pour réduire les importations dans le secteur alimentaire

0
327

 

Le Gabon met à la disposition des agriculteurs 8600 parcelles sécurisées et enregistrées. Le 10 février, le gouvernement gabonais a lancé des souscriptions pour l’accès aux zones agricoles à haute productivité (ZAP). L’objectif du gouvernement est de développer le secteur agricole et de promouvoir la consommation locale.

Les 8600 parcelles sécurisées sont mises à la disposition des coopératives agricoles, des agriculteurs locaux, des PME agricoles et des entreprises agroalimentaires. Selon le ministre de l’agriculture, Biendi Maganga Moussavou, « l’objectif, c’est de moderniser notre agriculture, de faire en sorte qu’elle puisse s’organiser dans le cadre d’un système alimentaire qui permet de nourrir la population gabonaise à grande échelle ». Le gouvernement a procédé à la création de cinq zones agricoles à haute productivité dans cinq localités des provinces de l’Estuaire, de Ngounié et du Moyen Ogooué, il y a quatre mois. Selon le ministère de la promotion des investissements, ces parcelles contribueront à attirer des flux d’investissements privés nationaux et étrangers dans le secteur agricole. Elles permettront de réduire les importations de produits alimentaires grâce à la production et à la consommation locale et de garantir la sécurité alimentaire nationale.

Les agriculteurs peuvent s’inscrire à l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) ou à l’Agence de développement agricole du Gabon (ADAG). Les souscriptions peuvent également être effectuées via le site web zapgabon.ga. Le secteur agricole représente actuellement moins de 10 % du PIB. Les perspectives du Gabon pour 2025 sont d’augmenter la production locale à plus de 50% de la consommation alimentaire.

Leave a reply