Abus sexuels dans le football gabonais: trois hauts responsables mis aux arrêts 

0
278

L’épisode d’abus sexuels révélés dans le monde du football gabonais est loin d’être refermée. Trois hauts responsables du milieu viennent d’être mis aux arrêts. Serge Mombo, le président de la ligue de football de l’Estuaire, a été appréhendé hier à sa descente d’avion. Il faisait partie de la délégation des Panthères du Gabon du retour de la CAN Cameroun 2021.

Au pays, Jean Komi Vivon et Dandy Poaty, tous deux entraîneurs de tennis, ont été également mis aux arrêts. Ils ont été interpellés par la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire. Cette dernière est plus connue sous le nom de « B2« .

Selon les révélations du journaliste français Romain Molina, les deux entraîneurs sont accusés de chantage sexuels sur des mineurs. Les faits auraient eu lieu dans la période des années 2000 au club Saoty. C’est un club sportif et huppé de la capitale gabonaise. Jean Komi Vivon et Dandy Poaty avaient géré ce haut lieu de loisirs sportif pendant plusieurs années. Ils auraient tous les deux abusé de jeunes garçons et filles au cours de leurs fonctions.

Quant à Serge Mombo, l’intendant des Panthères du Gabon est également accusé d’abus sexuels sur de jeunes joueurs mineurs. Il aurait exigé des relations sexuelles de ceux-ci pour obtenir des places dans les équipes nationales. Malgré les révélations du journal, le Guardian, Serge Mombo n’avait pas encore été démis de ses fonctions. L’accusé nie à ce jour tous les faits qui lui sont reprochés. Il indique que ce sont des allégations destinées à « salir son image« . Ces trois désormais détenus devraient rejoindre la demi-dizaine d’autres responsables sportifs mis aux arrêts pour avoir abusé de plusieurs dizaines d’enfants dans les années 2000 et avant.

Leave a reply