Access Payement : la nouvelle plateforme unifiée de paiement du trésor public gabonais 

0
152

Le trésor public gabonais sera bientôt doté d’une nouvelle plateforme unifiée de paiement. Il s’agit du système Access Payement. Il va être opérationnel dans les tout prochains jours au sein de cette structure financière gabonaise. Le centre de formation et de documentation du Trésor public a lancé, à cet effet, une première session de formation des agents qui utiliseront l’application. La séance a eu lieu lundi dernier à Libreville.

« Access Payement est une plateforme unifiée de consultation. Il permettra de consulter en temps réel des opérations des postes comptables de la Direction générale de la comptabilité publique et du Trésor du Gabon. Elle permet d’effectuer le suivi via une application web des opérations Sygma. Le système de gros montants automatisé et Systac celui de télécompensation en Afrique centrale. Tout ceci sera traité par les serveurs de paiement et émis par les postes comptables du réseau. Ceci en fonction du niveau d’habilitation accordée « .

Ladite plateforme contrôle deux systèmes de paiements à la fois. Le Systac est piloté par la banque centrale depuis août 2020. Il permet au Trésor public d’approvisionner directement le Relevé d’identité bancaire (RIB) du bénéficiaire de la solde ou de la pension, à l’opposé du Sygma. Ce dernier permet au trésor public de mettre des ressources à la disposition des banques. Celles-ci se chargent alors de les redistribuer dans les comptes des salariés de l’État. Ce système, selon les experts, ne permet pas au trésor de contrôler les volumes décaissés par les bénéficiaires ou non. Les montants non perçus par les salariés, parfois fictifs ou décédés, sont généralement gardés par les banques. Cela dure parfois plusieurs mois, sans retour au Trésor, ce qui prive l’Etat de ressources financières. La plateforme « Access Payement » a donc l’ambition de fusionner ces deux systèmes de paiement. C’est pour éviter des déperditions de ressources au trésor public.

Leave a reply