Affaire Guélor Kanga, la Confédération africaine de football (CAF) tranche en faveur du Gabon

0
366

La Confédération africaine de football (CAF) a rendu hier son verdict concernant l’affaire Guélor Kanga. L’institution faîtière du football africain a tranché en faveur de l’équipe gabonaise de football. Celle-ci est officiellement qualifiée pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2022.

Après deux reports successifs, les deux camps sont désormais départagés. « Le jury disciplinaire de la CAF rejette purement et simplement la plainte de la Fédération congolaise de football  », a indiqué un communiqué de la CAF.

Tout est parti de la défaite que les Léopards du Congo ont essuyé en Mars dernier face aux Panthères du Gabon. La Fecofa a indiqué après le match que le footballeur Guélor Kanga de l’équipe du Gabon serait de nationalité congolaise. Elle s’est alors engagée dans une course pour disqualifier l’équipe gabonaise. La Fécofa a avancé des documents pour rendre crédible son accusation. Elle a indiqué que la vraie identité du joueur serait Kiaku Kiaku Kiangani Guelo. Il serait né le 8 octobre 1985 à Kinshasa. Le Gabon pour sa part a soutenu que le joueur Guélor Kanga est né à Oyem au Gabon le 1er septembre 1990.

 « Après examination, le jury disciplinaire de la CAF n’a pas jugé recevable les prétentions de la Fecofa. Il a également souligné que les éléments présentés sont insuffisants pour justifier leur déposition. Le jury n’a constaté aucune irrégularité concernant l’éligibilité du joueur. Son enregistrement au sein de la CAF est également à jour », a indiqué le communiqué. L’institution a annoncé un délai de trois jours pour chacune des parties désireuses de faire appel.

 

Leave a reply