Avortement clandestin à Lastourville : La victime décède sur place

0
297

Une jeune fille est récemment décédée à Lastourville. Elle a succombé à un avortement clandestin. Martine Nkodo, âgée de 15ans, aurait reçu une injection en vue d’interrompre sa grossesse. La décision de l’interruption a été prise en commun accord avec ses parents. La grossesse aurait été diagnostiquée à risque pour la jeune fille. Ensemble, ils sollicitent la travail du « médecin » de circonstance. L’infirmier Didier Lambert Koula va injecter une solution à la jeune fille dans les toilettes d’un bar.

Cette solution devrait interrompre la grossesse. Sauf que, celle-ci va occasionner l’irréparable. Après l’injection du produit non identifié, la victime se serait sentie mal. Elle trouva la mort dans les instants qui ont suivi. Le médecin a aussitôt été mis aux arrêts. Il est placé en garde à vue à la gendarmerie nationale. Il devra répondre de ces actes devant la justice gabonaise.

Leave a reply