Bois transformé : Un accord de cinq ans entre Libreville et Lomé pour faciliter l’exportation

0
277

Libreville et Lomé ont signé vendredi dernier un accord de cinq ans pour faciliter l’exportation du bois transformé. Il s’agit d’un mémorandum permettant au Togo d’acheminer des produits de bois ayant subi une première et une deuxième transformation vers le Gabon. Cet accord a été paraphé par les ministres en charge des forêts des deux pays. Il s’agit du gabonais Lee White et du togolais Katari Foli-Bazi.

Cet accord va permettre de réduire le déficit commercial du Gabon avec le Togo. La balance commercial entre les deux pays est pour le moment déficitaire pour le Gabon. Ce nouveau partenariat concerne directement les travaux entrepris dans la Zone économique spéciale de Nkok. Lancée en 2012, elle compte 85 entreprises en production. 68 d’entre elles sont spécialisées dans le secteur du bois. « Il vise à faciliter l’établissement de partenariats. Surtout entre les opérateurs économiques de la filière bois des deux pays. Mais également accroitre le chiffre d’affaires des opérateurs de la ZES de Nkok », a indiqué Anne Nkene Biyo’o, administrateur général de cette zone économique.

Avant la signature, le ministre togolais a effectué jeudi dernier une visite dans la zone économique spéciale de Nkok. Sa délégation s’est rendue dans les entreprises Wood Pro et Starply pour s’imprégner de leur fonctionnement. Il a également découvert le centre d’exposition où sont exposés des meubles fabriqués par les opérateurs de ladite Zone. « La création au Gabon d’une zone industrielle et particulièrement l’ouverture d’usines de transformation de bois est exceptionnelle. Je rappelle que nous partons d’un modèle de conservation de nos ressources forestières. Pour aller vers un modèle de protection, de conservation et d’exploitation de ces dernières. Nous souhaitons nous imprégner du modèle gabonais. Ceci pour ainsi attirer de nombreux investisseurs dans le secteur du bois et renforcer les échanges entre nos deux pays », a déclaré le ministre togolais.

Le Togo figure parmi les principaux fournisseurs en bois du Gabon après la France, la Belgique et la Chine. Dans le même temps, il ne figure pas parmi les principaux acheteurs des produits gabonais sur le marché international. En 2020, la Chine est restée le plus grand acheteur de bois gabonais devant l’Inde et l’Europe.

 

Leave a reply