Brice Laccruche Alihanga condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme et 5 millions d’amende 

0
177

Le verdict est tombé. Brice Laccruche Alihanga vient d’être condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme par le tribunal de Libreville. Il devra verser une amende fixée à 5 millions FCFA. L’ex-directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba est désormais fixé sur son sort. Il est reconnu coupable des faits de délivrance indue de documents administratifs. Brice Laccruche Alihanga a obtenu illégalement la nationalité gabonaise.

BLA avait comparu, mardi dernier, devant la cour d’appel du Gabon. Le ministère public avait requis la peine maximale contre lui. En prison depuis deux ans, Brice Laccruche Alihanga y retourne malgré la défense assurée par ses avocats.  Il est également impliqué dans des faits de détournements de fonds publics et de blanchiment d’argent émis depuis décembre 2019. Ceci est en relation avec le secteur pétrolier et la société Gabon Oil Company.

Ces chefs d’accusation demeurent toujours en instruction. Ils pourraient suivre ce premier acte de sa condamnation. Les charges n’ont, jusqu’à ce jour, pas été abandonnées. Elles ont d’ailleurs occasionné la mise en détention de l’ancien administrateur-directeur général de Gabon Oil Company, Christian Patrichi Tanasa. L’ex-collaborateur de BLA à la présidence, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, y est aussi.

Leave a reply