Certaines entreprises devront accorder des stages rénumérés aux jeunes stagiaires

0
124

Les entreprises exerçant au Gabon devront désormais accueillir de jeunes stagiaires ou apprentis gabonais. Ceux-ci auront droit à une rémunération obligatoire de stage. La mesure concerne les entreprises actives dans le pays depuis au moins trois ans avec au moins une vingtaine de salariés. Les stagiaires représenteront désormais un quota minimum de 5% de leurs effectifs.

Il s’agit des nouvelles clauses du nouveau code du travail en vigueur. Elles visent à former des jeunes diplômés afin qu’ils puissent bénéficier d’une expérience professionnelle. Ils pourront aussi avoir des acquis pouvant leur permettre d’intégrer le monde de l’emploi.

Durant leur stage en entreprise, ces apprentis bénéficieront de certains avantages. Il s’agit de la couverture risques d’accidents de travail et de maladies professionnelles auprès de la CNSS. Ils auront également droit à des prestations de la branche maladie auprès de la Caisse nationale d’assurance-maladie de garantie sociale (CNAMGS).

 » Durant les six premiers mois, l’allocation versée aux jeunes par l’entreprise est de 75 000 FCFA par mois. À partir du 7e mois, l’allocation payée par l’entreprise double pour atteindre le montant de 150 000 FCFA. Celle-ci est libre de verser des allocations additionnelles« , a expliqué les services du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Cependant, les entreprises n’ont aucune obligation de recruter ces jeunes au terme de cette période d’apprentissage. Ce dernier sera néanmoins sanctionné par un diplôme. Ce sera suite à un examen supervisé par l’Agence nationale de formation et d’enseignement professionnels.

Le contrat d’apprentissage insertion professionnelle ou en alternance concerne les jeunes de 16 à 25 ans. Le Gabon espère à travers cette nouvelle mesure atteindre ses objectifs d’insertion professionnelle de 60 000 jeunes Gabonais. Ce sera à raison de 20 000 par an entre 2021 et 2023.

Leave a reply