Conflit homme-éléphant : le gouvernement gabonais rend hommage à Feue Aloïse Maganga

0
427

Le gouvernement gabonais à travers son ministère des eaux et forêts a tenu à rendre un dernier hommage à une victime des conflits homme-éléphant. Aloïse Maganga Ndembit est décédée en début de mois suite à l’agression d’un éléphant. La dépouille du disparu a été récemment inhumée.

Le ministère gabonais des eaux et forêts a assisté aux funérailles. La délégation était conduite par le directeur général de la Faune et des Aires protégées (DGFAP), Lucien Massoukou. Celle-ci a présenté les hommages du gouvernement à l’endroit de la famille de la disparue.

« Il est question pour nous d’accompagner la famille dans cette épreuve douloureuse. C’est aussi l’occasion de répondre à la détresse des populations victimes de ce conflit. Puis de mettre en œuvre la stratégie nationale du CHE. L’un des grands axes de celle-ci constitue l’indemnisation de la prise en charge des victimes« , a laissé entendre le Dgfap, Lucien Massoukou.

« Nous sommes ravis du soutien, moral, physique, et financier que l’administration des Eaux et Forêts a bien voulu nous accorder dans le cadre de l’organisation de ces obsèques”, s’est exprimé un membre de la famille de la disparue.

Les cas d’agression des humains par les éléphants sont légion au Gabon. L’assistance aux victimes doit se pérenniser et se généraliser à travers le pays. Cette recommandation singulière avait déjà toutefois fait l’objet de réflexion lors des Assises nationales sur la question du Conflit homme faune (CHF). Pour le Gabon, il est désormais question d’accompagner dans la mesure du possible, les victimes de ce phénomène.

Leave a reply