Conflit homme-faune : Les députés proposent la construction de barrières électriques pour éloigner les éléphants

0
465

Une mission parlementaire a été diligentée en place suite aux événements qui se sont produits le 25 mai dernier. Il s’agissait du déclenchement d’un mouvement d’humeur par les populations de Zadié. Ceux-ci ont protesté contre la destruction de leurs plantations par des éléphants. La mission parlementaire devait travailler pour ramener le calme dans la localité.

À la suite de la mission effectuée, la délégation des parlementaires de la province de l’Ogooué-Ivindo ont rendu leur rapport. Ils ont proposé la construction de barrières électriques pour éloigner les éléphants des cultures. Ce dispositif a été mis en place dans les provinces de l’Ogooué-Ivindo, l’Estuaire, l’Ogooué-Maritime et la Nyanga. Au premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, la délégation a également fait le point des attentes de la population.  » Ils m’ont remis leur rapport faisant état des attentes prioritaires des populations. Ceci en matière de conflits homme-faune, mais également, d’infrastructures: routes, centres de soins, écoles », a indiqué le Premier ministre sans plus de détails.

Le conflit homme-faune est récurrent au Gabon. Les populations de Mekambo vivent le cauchemar depuis 2021 à cause des éléphants. Ces derniers détruisent leur plantation. Certains habitants ont dû abandonner la culture dans cette localité. Aujourd’hui, elles se contentent de cultiver autour de leurs habitations. Ce qui n’est pas suffisant pour nourrir toute la population. Le conflit est à la base de la situation de pauvreté en hausse dans les zones rurales.

Un montant de 1,6milliards de FCFA est prévu pour la gestion des conflits homme-éléphants au Gabon dans la loi de finances 2021. Il a été récemment adopté par le parlement gabonais. Le projet sera financé grâce à un prêt de la Banque mondiale.

 

Leave a reply