Conflit Homme-faune : Les populations victimes pourront bientôt user de leur droit à la légitime défense

0
315

Les populations victimes des dégâts causés par les éléphants pourront bientôt user de la légitime défense. Il s’agit là d’une décision entérinée au cours du conseil des ministres tenu la semaine dernière. Les populations pourront se défendre face aux animaux envahisseurs. Ceci tant que leurs cultures vivrières sont menacées par les espèces sauvages.

Le conflit homme-faune s’est davantage accentué depuis plusieurs semaines. Suite à un drame survenu à Franceville. Une femme a été tué à coup de trompe par un éléphant. La victime, Caroline Bakabiyanzi aurait été surprise en brousse par le pachyderme. Le drame a suscité  depuis lors la colère des populations locales.

En réponse à la problématique, le gouvernement a entériné un projet de loi autorisant des battues administratives. Il s’agit en effet, d’opérations collectives de régulation. Elles peuvent être des battues d’effarouchement, de décantonnement ou de destruction. Elles seront dirigées par des agents habilités. Ces battues nécessiteront la réunion d’un certain nombre de tireurs. Ils seront disposés aux endroits stratégiques pour les animaux dont la destruction apparaît nécessaire dans l’intérêt public.

Le gouvernement vise à rehausser le niveau de « sécurité des cultures vivrières du pays. Mais également l’intégrité physique des populations. Ceci tout en préservant les objectifs du développement durable de la faune sauvage ».

 

Leave a reply