Conflit Homme-faune : une barrière électrique s’immisce à Mourindi 

0
297

La barrière électrique de Mourindi a été inaugurée le week-end dernier. Elle est mise en place contre la montée des éléphants vers les plantations des populations. Elle va donc résoudre, un tant soit peu, le confit homme-faune en développement dans cette partie du Gabon. La localité de Mourindi reçoit ainsi sa clôture électrique.

L’infrastructure a été inaugurée par le Secrétaire Exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Christian Tchemambela. La cérémonie officielle s’est déroulée en présence d’Alice Ouédraogo. Elle est la représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon et en Guinée-Équatoriale. Le chef de Canton, Émile Manfoumbi et le sous-préfet de la localité étaient également présents.

« Le périmètre de la clôture de Mourindi est de 4 km, pour une superficie de 105 hectares« , a souligné le Secrétaire Exécutif de l’Anpn. Conformément au protocole d’accord, l’entretien de cette nouvelle clôture sera du ressort des populations. L’Anpn de son côté se chargera des réparations liées à l’électrification.

La construction de cette énième barrière s’inscrit dans le cadre du projet Gestion de la Faune et des Conflits Homme-Eléphant (GeFaCHE). Celui-ci est subventionné par le Fonds mondial pour l’environnement. Le compte du projet est logé à la Banque mondiale. Ce financement est conjointement géré par l’Anpn et la Direction générale des Faune et des Aires protégées (DGFAP).

L’inauguration de ladite nouvelle barrière dénote la volonté de l’Etat, de trouver des solutions palliatives et viables au conflit Homme-faune. Avant Mourindi, les localités de Panga et Ndindi ont également reçu leur barrière électrique respective.

Leave a reply