Coopération et diplomatie : L’ONU attendue sur la loi sur l’hygiène menstruelle par l’Etat gabonais

0
222

Le point de la coopération et de la diplomatie entre le Gabon et l’organisation des nations unies (ONU)a été effectué mercredi dernier. Le président Ali Bongo Ondimba a reçu son ministre des affaires étrangères en audience pour l’exercice.

L’ONU est attendue sur l’adoption du projet de loi sur l’hygiène menstruelle. La question est un défi de taille que le gouvernement gabonais compte relever. En effet, les inégalités du genre, l’extrême pauvreté et les crises Humanitaires sont autant de raisons qui compliquent l’accès aux produits de base dans les pays en développement. Le Gabon travaille pour résoudre la question. Le président Ali Bongo Ondimba en a d’ailleurs fait sa vision personnelle parmi tant d’autres. Il s’est résolument engagé dans la lutte contre les inégalités fondées sur le genre.

Le chef de l’Etat et son hôte son revenu sur la brillante élection du Gabon au Conseil de sécurité de l’ONU. Le pays siège aux côtés des pays membres non permanent pour un mandat de deux ans. Le Gabon devra veiller sur la paix et la sécurité internationale avec les 14 autres nations constituant le conseil de sécurité.

L’inscription du Parc national d’Ivindo dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco est également revenue au cours deux échanges. Il s’agit d’un événement qui vient une fois de plus récompenser le Gabon pour ses efforts en matière de conservation. Le Parc en lui-même est un véritable temple de biodiversité pour le Gabon.

Leave a reply