Covid-19 et économie gabonaise : 400 milliards de FCFA de perte enregistrée depuis le début de la crise

0
201

L’économie gabonaise a accusé le coût de la crise sanitaire du Covid-19. Depuis l’apparition de la pandémie, le Gabon a perdu 400 milliards de FCFA de ressources propres. Il s’agit du bilan effectué par le ministre gabonais de l’économie et de la relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty. Le membre du gouvernement a exposé les chiffres au cours d’une récente interview diffusée sur Gabon 1ère.

Cette somme prend en compte les pertes enregistrées au niveau des recettes pétrolières, fiscales et douanières. Outre la pandémie, l’économie du pays avait également subi le coût de la crise du pétrole depuis 2014. Cette situation a fortement impacté l’activité et a entraîné une dégradation des comptes publics gabonais. Cette dégradation a été marquée par la baisse des recettes issues du pétrole soit 450 milliards de FCFA perçus en 2016 contre 1400 milliards enregistrés en 2014. La dette publique est passée de 34 % du PIB en 2015 à plus de 70% du PIB en 2020. Un chiffre qui dépasse le seuil communautaire en vigueur dans la zone Cemac soit 70% du PIB.

Face à ces difficultés, les autorités gabonaises s’attelent à trouver des solutions. Celles-ci devant permettre de mobiliser plus de recettes dans les années à venir. Les autorités ambitionnent d’élargir l’assiette fiscale en allant vers l’informel. « Il est question de faire en sorte que l’informel puisse être identifié. Pour que nous parvenions à suivre les contribuables qui ne paient pas encore d’impôts. C’est important et c’est fondamental pour nous. Nous avons à cœur de faire que les services financiers puissent avoir les résultats qui sont attendus dans le cadre de la programmation budgétaire qui se fait au niveau des ressources « , a indiqué le ministre gabonais de l’économie, Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou.

Le Gabon s’est engagé dans un processus de diversification de son économie. Le pays compte réduire sa dépendance au pétrole à l’horizon 2023.

Leave a reply