Covid-19/Gabon : La vaccination est désormais obligatoire pour les agents du ministère des eaux et forêts en mission

0
215

Tous les agents du ministère des Eaux et forêts en mission au Gabon doivent obligatoirement se faire immuniser. La carte de vaccination antiCovid-19 est désormais le seul passeport autorisé pour ces travailleurs. L’information a été annoncée via une note du secrétaire général dudit ministère mercredi dernier. « Toute mission de travail, à l’intérieur du pays, est désormais conditionnée à la présentation du carnet de vaccination à la Covid-19 », a indiqué Michel Ngueba Koumba.

L’objectif de cette initiative est de protéger les travailleurs et les populations gabonaises. Toutefois, le caractère obligatoire que revêt cette décision de Lee White suscite des polémiques au sein des agents. Pour le Syndicat national des professionnels des et eaux et forêts (Synapef), cette réforme est « illégale et discriminatoire ». L’organisation recommande au personnel du ministère de boycotter cette note.

Au Gabon, la vaccination est volontaire. Les autorités sanitaires se contentent de sensibiliser les Gabonais sur sa nécessité, mais n’obligent personne à se faire vacciner. « Gabonaise, Gabonais, je tiens à nouveau à rappeler à tous que le vaccin n’est nullement obligatoire, toutefois, il est fortement recommandé par les autorités sanitaires nationales et internationales », avait lancé Ali Bongo Ondimba le 22 mars dernier.

Malgré ces instructions du Chef de l’État, plusieurs entreprises ont décidé de faire de la carte de vaccination un passeport d’accès. C’est le cas de Total Gabon, par exemple. À partir du 15 septembre prochain, l’entrée sur les sites pétroliers de l’entreprise sera conditionnée par la présentation d’une carte de vaccination. Pour Alain Bâ Oumar, le président de la Confédération patronale gabonaise, cette décision est une violation du libre arbitre des travailleurs. « Chaque collaborateur reste libre d’accepter ou pas l’offre de vaccination qui lui est proposée dans ce cadre par son employeur », conteste-t-il.

Leave a reply