Covid-19 : le Gabon va publier l’audit des dépenses effectuées dans les tous prochains jours 

0
274

Le gouvernement gabonais devrait publier l’audit des dépenses liées au Covid-19 dans les tous prochains jours. Le bilan financier sera rendu public dès ce mois de septembre. L’annonce a été faite par le fonds monétaire international (FMI) dans son rapport du mois d’août dernier sur l’économie gabonaise. 

« Dépenses liées au Covid-19. Conformément aux engagements contenus dans les lettres d’intention annexées aux demandes d’achat du Gabon en 2020. Les mesures comprennent la publication en ligne du texte intégral de tous les marchés publics liés au Covid-19 conclus à compter d’avril 2021. Il devra comporter les noms et nationalités des bénéficiaires effectifs et les personnes morales. La publication sera faite sur le site Internet du gouvernement des résultats de l’audit pour toutes les dépenses liées au Covid-19« , a indiqué le rapport. 

Le rapport précise que certains contrats d’approvisionnement Covid-19 ont été publiés sur le site web du gouvernement. Cependant, les informations sur la propriété des bénéficiaires ne sont pas encore disponibles. Une équipe est déjà mise sur pied par les autorités gabonaises pour accélérer la publication de tous les contrats pertinents liés au Covid-19. Un cadre sera mis sur pied pour la collecte et la publication d’informations sur les bénéficiaires effectifs dans les processus de passation des marchés. Le travail se fera avec l’assistance technique du Fmi. 

L’audit qui sera publié va matérialiser l’engagement qu’a pris le gouvernement gabonais en avril dernier. Ceci après l’aide reçu du Fmi pour répondre aux besoins urgents de financement de sa balance des paiements qui découlent de la pandémie de Covid-19 et des chocs sur les termes de l’échange. Le Fmi avait déboursé 81,5milliards de FCFA pour le Gabon au titre de l’instrument de financement rapide. Le pays devra rendre compte de l’usage fait de ces ressources pour des besoins de transparence. Ce qui devrait lui permettre de continuer de bénéficier de ressources supplémentaires de Bretton Woods.

Leave a reply