Covid-19 : Le Gabon va renforcer le dispositif de riposte aux frontières Cameroun et Guinée Équatoriale

0
310

Le Gabon prévoit renforcer le dispositif de riposte contre la Covid-19. Ceci aux portes d’entrée terrestres du Cameroun et de la Guinée-Équatoriale. Le personnel à ces deux frontières sera renforcé. Les tests de contrôle seront également refaits systématiquement dans ces frontières. Les décisions sont issues d’une séance de travail effectuée dimanche dernier à la direction régionale de la santé du Woleu-Ntem.

Ladite séance a réuni le responsable de la commission technique du Copil-Coronavirus, Romain Tchoua et le responsable de la commission technique provinciale, Dr Ludger Boulingui. Ces mesures interviennent dans un contexte où le Gabon se prépare à une éventuelle troisième vague de la Covid-19. Le pays renforce les mesures de lutte pour éviter une nouvelle contamination de masse.

« Nous avons reçu un certain nombre de recommandations. Nous allons les régler dans l’immédiat par rapport à quelques manquements constatés », a indiqué Ludger Boulingui. Selon lui, l’ensemble des enjeux devrait permettre d’améliorer tout ce qui se fait sur place.

Le Gabon enregistre une baisse généralisée des cas positifs dans toutes les provinces. Depuis le début de la pandémie de la Covid-19, le Gabon a enregistré près de 26 000 cas positifs sur plus d’un million de tests réalisés. Le pays a compté en tout 89 cas actifs, 165 décès et plus de 25 000 guérisons.

Le durcissement des portes d’entrée terrestre du Cameroun et de la Guinée-Équatoriale se justifie par l’augmentation des cas positifs dans ces deux pays. Le Cameroun a enregistré en 15jours, 1250 nouvelles infections et 15 décès liés au coronavirus. Le pays est passé de plus de 82 000 cas positifs à près de 84 000 cas positifs. Le nombre de décès est passé de 1341 à 1356 selon la situation épidémiologique officielle annoncée. « Il est donc essentiel de renforcer le dispositif à ce niveau afin d’éviter de nous retrouver avec des cas importés des pays voisins », selon les officiels gabonais.

Leave a reply