Covid-19 : Le Gabon veut prioriser près de 500 000 personnes pour la campagne de vaccination

0
222

Pour la campagne de vaccination, les autorités gabonaises veulent privilégier les personnels de santé, les forces de défense et de sécurité, les personnes âgées et les personnes à risque. Ce groupe est estimé à environ 500 000 personnes. C’est ce qui ressort de la présentation du plan national de vaccination par le ministre de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, le 24 mars dernier.

Le personnel de santé et les forces de défense et de sécurité sont estimés à 13 659 personnes. Le nombre de personnes souffrant de comorbidités est estimé à 44 167, dont l’hypertension artérielle 207 587 ; le diabète 44 167 et les autres pathologies 189 917. Les enseignants du secondaire et les commerçants font également partie de la cible du gouvernement en matière de vaccination.

« L’identification de ces cibles a été faite à partir des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé avec laquelle nous avons travaillé pour l’élaboration de ce plan de vaccination, et l’Unicef. Il y a des cibles recommandées par l’organisation mondiale de la santé et des cibles qui ont été définies par rapport au vécu de la riposte dans notre pays », a précisé le ministre.

Des équipes pluridisciplinaires vont accueillir des volontaires et des personnes éligibles pour le vaccin sur les sites identifiés. Elles recevront entre 50 et 200 personnes par jour, selon le ministre. La campagne de vaccination lancée le 23 mars à Libreville sera étendue dans une quinzaine de jours dans les deux régions les plus touchées par le virus. Il s’agit du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime. Puis les autres provinces suivront.

Leave a reply