Covid-19 : le gouvernement envisage vacciner plus de 50% de la population sans les contraindre

0
247

Le plan de vaccination élaboré sous l’initiative du Chef de l’Etat est maintenant arrivé à son terme. Le Gabon a adopté le vaccin russe Spoutnik V. En outre, la Chine accorde 100 000 doses de vaccin Sinopharm au Gabon pour mieux lutter contre la crise dans le pays. L’objectif du gouvernement est de vacciner plus de 50 % de la population.

« Notre objectif est de vacciner le plus rapidement possible plus de 50 % de la population, avec en priorité les personnels de santé, les forces de défense et de sécurité, les personnes présentant des comorbidités, ainsi que les personnes âgées », a déclaré le ministre de la santé, Guy Patrick Obiang Ndong, lors d’une interview avec Jeune Afrique. La vaccination est l’alternative incontournable trouvée par les autorités gabonaises pour protéger la population le plus rapidement possible contre la pandémie.

Toutefois, le ministre précise que la vaccination ne sera pas obligatoire. « Les personnes qui souhaiteront se faire vacciner le feront de manière volontaire. Nous n’obligerons personne à être vacciné », a-t-il déclaré. Il a rassuré l’opinion publique en précisant que des précautions seront prises en cas de complications suite à l’injection des doses de vaccin. Une équipe travaille également à la mise en place d’un système de pharmacovigilance.  Cette démarche permettra d’assurer une prise en charge rapide des personnes qui rejettent ces vaccins ou qui y sont allergiques.

La date de début de la campagne de vaccination n’a pas encore été communiquée.

Leave a reply