Covid-19 : les autorités gabonaises ont décidé d’isoler le Grand Libreville

0
171

Le Grand Libreville sera à nouveau isolé du reste du pays comme il l’était en avril 2020. C’est la nouvelle mesure prise par les autorités gabonaises lors d’une conférence de presse le 12 février dernier. Les déplacements entre le Grand Libreville et les autres villes du pays seront interdits à partir du 15 février.

Le Grand Libreville est la zone la plus touchée par la pandémie de Covid-19, selon le gouvernement. Au 10 février, la province de l’Estuaire qui contient le Grand Libreville comptait 8985 cas sur les 12171 cas déjà enregistrés dans le pays. Dans la journée du 10 février, cette province a enregistré 228 cas sur les 335 nouveaux cas positifs enregistrés dans le pays.

Par ailleurs, selon le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha, « seules les personnes ayant une autorisation spéciale pourront circuler ». En effet, il sera nécessaire de disposer d’un test Covid-19 récent et négatif. De plus, lors de cette conférence de presse, présidée par le Premier ministre, le couvre-feu s’étend désormais de 18h à 5h du matin à partir du 13 février. Cependant, des mesures telles que le port de masques, le respect de la distanciation sociale, la limitation du nombre de personnes à 30 dans les rassemblements, restent une obligation et les sanctions sont toujours valables en cas de non-respect.

« Si nous voulons freiner la transmission du virus, ces mesures sont un passage  obligé », a déclaré le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Le pays comptait près de 900 cas au 10 février 2021.

 

Leave a reply