Covid : Le dépistage bientôt obligatoire aux frontières pour éviter une 3e vague

0
145

Le test de dépistage deviendra très bientôt une obligation au sein des zones frontalières gabonaises. Il s’agit notamment de la grande porte d’entrée qu’est la région de Bitam. Le gouvernement gabonais, à travers son ministère de la Santé, redouble d’ardeur pour prévenir ainsi une potentielle 3e vague de contamination au Covid-19. Selon les prévisions des spécialistes, cette nouvelle vague pourrait s’annoncer entre fin Août et début Septembre.

Les mesures à mettre en œuvre pour protéger davantage la population de la pandémie ont été évoquées au cours d’une réunion tenue mardi dernier. Le ministre gabonais de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong a réuni les responsables des différentes sous-commissions du Copil-Coronavirus. Au cours de cette séance de travail, le ministre a rappelé  « l’impérieuse nécessité de se remobiliser. Puis de redoubler de vigilance afin de parer à toute éventualité d’une troisième vague dans le pays ».

Entre autres mesures prévues par l’Etat, il y aura l’application d’un dispositif de contrôle au niveau de l’aéroport international de Port-Gentil. Notamment pour les voyageurs internationaux en provenance de Pointe-Noire, République du Congo. Les voyageurs internationaux seront davantage contrôlés par les équipes de la Brigade mixte. Le protocole sanitaire mondial sera davantage renforcé et appliqué à l’endroit des voyageurs internationaux.

Avec ces mesures, le gouvernement compte consolider les acquis des premières et secondes vagues. Les autorités gabonaises affirment ne ménager aucun effort pour la sécurité des populations.

Leave a reply