Crise Burkina Faso : le président Ali Bongo reçoit le soutien de Washington, Paris, Dakar et Kinshasa 

0
243

Le président Ali Bongo Ondimba a reçu le soutien de plusieurs États sur sa position concernant la tension politique au Burkina Faso. Dans la foulée des communiqués de l’Union africaine et de la CEDEAO, le Gabon n’a pas manqué de prendre position sur le dossier burkinabais. Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a fortement condamné le coup d’Etat. Il n’a pas manqué d’appeler les différentes couches du pays au dialogue social et au respect du cadre constitutionnel. Ce tweet du président gabonais a attiré l’attention de beaucoup d’internautes.

En dehors des réseaux sociaux, les propos du numéro un gabonais ont été appréciés aussi et tout particulièrement par les grandes chancelleries occidentales. « Le Gabon est membre du Conseil de sécurité de l’ONU. Il en prendra même la présidence en septembre prochain. Il est important que les pays d’Afrique s’expriment et prennent position contre le coup d’Etat au Burkina« , a commenté un haut-diplomate américain.

 » La France peut, à titre individuel, prendre position. Elle peut également le faire collectivement via l’Union européenne. Il est important que des voix s’élèvent depuis l’Afrique. Nous n’attendions pas moins du président Ali Bongo Ondimba qui est l’un des chefs d’Etat les plus chevronnés« , a confié une source du côté de Paris.

 » Après la Guinée, le Mali, à qui le tour en Afrique de l’Ouest ? Il faut condamner ces coups d’Etat par des militaires. La fin est toujours tragique. Merci donc au président Ali Bongo« , a écrit un jeune étudiant Sénégalais sur Facebook. Le président congolais Félix Tchisekedi s’est également prononcé sur la situation à la suite du président gabonais Ali Bongo Ondimba, motivé par la position de celui-ci.

Leave a reply