De nouvelles centrales hydroélectriques bientôt disponibles à Booué et Tsengué-Leledi

0
185

Les localités de Booué et Tsengué-Leledi abriteront dans les tous prochains jours, une nouvelle centrale hydroélectrique chacune. Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le processus engagé par le CEEAC et la Bad dans la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit de la validation des rapports provisoires des études d’avant-projet détaillé relatives à l’aménagement desdits sites. La validation a été faite au cours d’un atelier régional récemment tenu par visioconférence entre les États membres de la Ceeac et la Bad.

Les participants ont validé les rapports issus des études d’avant-projet détaillé. Elles prennent en compte l’impact environnemental et social (IES). Puis le plan de gestion environnementale et sociale d’aménagement des sites. Le projet envisagé par les états membres du Ceeac et la Bad visent à assurer une disponibilité accrue en énergie hydroélectrique au profit de quatre pays. Il s’agit du Cameroun, du Congo, du Gabon et de la Guinée-Équatoriale.

Les différents projets sont à caractère régional. Ils permettront de renforcer la coopération et l’intégration régionale entre les pays. Puis, de construire un maillon important d’infrastructures de réseaux électriques interconnectés en Afrique Centrale.

Environ 60% du potentiel hydroélectrique du continent africain est détenu par la sous-région Ceeac. Paradoxalement, plus de 60% de sa population n’a pas accès à l’électricité. Ensemble, les États membres de cette communauté ont décidé de faire de l’énergie, un des secteurs prioritaires de leur développement.

Leave a reply