Des agents pénitentiaires rétrogradés pour escroquerie, corruption et possession de produits prohibés

0
230

Le commandant en chef du corps paramilitaire et de la sécurité pénitentiaire, le général de division Jean Germain Effayong-Onong, a annoncé que 12 agents pénitentiaires seront sanctionnés. Ces officiers ont été reconnus coupables, par le Conseil de discipline de 2019, d’escroquerie, de corruption, d’abus de confiance et de possession de biens interdits en prison.

Le décret n°0019 /PR imposant des sanctions disciplinaires fait suite au procès-verbal de la Commission d’enquête tenue en 2019 concernant les plaintes incessantes de particuliers ayant été maltraités par certains agents pénitentiaires. Six agents pénitentiaires seront rétrogradés pour escroquerie, corruption et abus de confiance. Les 6 autres ont été condamnés pour possession de produits interdits en prison.

Pour le commandant en chef de la sécurité pénitentiaire, il s’agit d’une réponse à l’appel à la décence lancé par le président Ali Bongo au début de l’année, lors de la présentation de ses vœux aux forces de défense et de sécurité. Le général de division Jean Germain Effayong-Onong a d’abord procédé à la remise des attributions à dix officiers de la sécurité pénitentiaire avant d’appliquer des sanctions aux douze officiers fautifs. Les officiers promus sont inscrits sur le tableau de promotion pour cette année 2021.

Leave a reply