Des chercheurs scrutent la forêt gabonaise pour prévenir l’humanité des potentiels virus

0
202

Des chercheurs se sont lancés dans une expédition au fin fond des forêts gabonaises. L’objectif étant de retrouver de  potentiels virus toxiques pour l’humanité. Pour ainsi préserver et épargner à l’humanité de nouvelles maladies aussi dangereuses que la Covid-19.

Le groupe de chercheur est dirigé par le Pr. Gaël Maganga. Ce dernier est virologue et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche médicale de Franceville. L’étude se déroule actuellement dans la forêt tropicale gabonaise. L’équipe de chercheurs procède à l’étude des animaux de cette forêt. Ceci pour découvrir de potentiels virus dangereux pour l’homme.

La chauve-souris est la principale cible des chercheurs. Et ce choix d’espèce n’est pas anodin. En effet, l’animal est responsable de plusieurs maladies enregistrées de part le monde. Il s’agit notamment du SRAS, Ebola et de la Covid-19. Depuis lors, il est considéré comme étant dangereux pour l’homme.

Ces dernières années, le degré de contact des hommes avec les animaux a nettement augmenté. Par cet animal, les chercheurs veulent donc découvrir l’inconnu. Ceci pour mieux prévenir la transmission des virus mortels de l’animal à l’ homme.

La forêt tropicale gabonaise regorgerait d’une biodiversité microbienne importante. Les mutations qui s’y opèrent et le potentiel danger qu’elle représente pour l’homme est essentiel pour la sauvegarde de l’humanité.

 

Leave a reply