Deux individus passent de vie à trépas pour avoir consommé un aphrodisiaque

0
353

“La bouteille des garçons” a eu raison d’un chef de quartier et de son neveu. Cette solution serait un stimulant pour de meilleures performances sexuelles. L’aphrodisiaque aurait provoqué des douleurs abdominales chez le sexagénaire Émile Makika chef du quartier Bataillon et chez son neveu Joseph Bonata. Les deux individus ont rendu l’âme quelques instants après avoir été admis dans un centre hospitalier de la localité.

C’est dans le 1er arrondissement de Koula-Moutou dans la province de l’Ogooué-Lolo que le drame est survenu. C’est le chef quartier qui a pris en premier la solution. Il se plaint quelques instants plus tard de maux de ventre. Dans son entourage, les rumeurs accusent fusent. Pour faire taire les soupçons, le neveu à son tour se sert un verre de la solution. Il subit les mêmes effets que son oncle. Il se tord de maux de ventre, vomit du sang et finit par rendre l’âme.

Dans l’entourage des deux hommes, certains évoquent l’hypothèse d’un empoisonnement. Les deux victimes ne seraient pas les premiers touchés. Un agent de la société gabonaise d’eau et d’électricité (SEEG) aurait trouvé la mort deux ans plus tôt en buvant lui aussi cet aphrodisiaque. Une enquête est ouverte par les officiers de la police judiciaire de la localité pour vérifier les composants de la fameuse bouteille

Leave a reply