Deux soldats gabonais et marocains tués dans une attaque au sud de la RCA

0
136

Deux soldats de la paix ont été tués lundi dernier dans une attaque dans le sud de la République Centrafricaine. Il s’agissait de casques bleus de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation dans le pays. C’était un Gabonais et un Marocain. L’ONU condamne cette attaque qu’elle qualifie de « lâche ».

Les soldats ont été tués à 17 km de la ville de Bangassou, chef-lieu de la préfecture de Mbomou. Leur convoi est tombé dans une embuscade tendue par des éléments de groupes armés, dont l’UPC et des combattants anti-balakas. Dans un communiqué publié lundi, le jour de l’attaque, le chef de la MINUSCA et Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RCA, Mankeur Ndiaye, a fermement condamné l’attaque.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU a déclaré que la MINUSCA mettra tout en œuvre avec les autorités centrafricaines pour que les auteurs et complices de ces crimes soient retrouvés et traduits en justice. Il a également exprimé ses condoléances aux familles éplorées, aux troupes gabonaises et marocaines et à leurs nations.

Il convient de noter que ce n’est pas la première fois que ces types d’attaques se produisent en RCA. Depuis le 19 décembre 2020, des groupes armés contestent l’autorité du gouvernement du pays et la tenue des élections. Deux casques bleus ont également été tués dans deux attaques. Il s’agissait d’un Rwandais et d’un Burundais.

Leave a reply