Didier Raoult salue la capacité décisionnelle et technique du Gabon face au covid-19

0
126

D’après le professeur Didier Raoult, la stratégie de riposte employée par le Gabon est impressionnante. « Concernant la prise en charge du Covid-19, j’ai été très impressionné », va-t-il déclarer. Cette affirmation intervient quelques jours après sa récente mission sur le territoire gabonais. Le microbiologiste français avait été invité par le Centre international de recherche médicale de Franceville (Cirmf). 

Lors de sa visite, Didier Raoult a eu l’occasion de remarquer la « très grande qualité » de formation et d’intervention des personnels médicaux. Pour lui, les autorités sanitaires ont pu répondre rapidement et efficacement à la demande du terrain. Dès février-mars 2020, les tests de dépistage de Covid-19 avaient déjà commencé. Les séquençages de variants avaient également démarré depuis mai 2020. Le Gabon est entièrement autonome et n’a pratiquement rien à envier aux autres pays du monde, appuie-t-il. Les autorités gouvernementales prennent les bonnes décisions au bon moment, selon lui. « Au niveau décisionnel, moi, je suis très impressionné par la qualité de la réponse », ajoute-t-il. Le pays dispose également d’une capacité technique incontestable.

L’expert n’a pas manqué de relever le besoin en formation des séquenceurs et personnels soignants gabonais. « Ils ont plus besoin d’aide au niveau de la formation des gens », lance-t-il. À travers l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille qu’il dirige, Didier Raoult s’est engagé à accompagner le Gabon dans cette lutte. Cela permettra de dynamiser le niveau d’usage des outils par les agents de santé. 

Au cours de son séjour au Gabon, le célèbre microbiologiste a participé à un sommet scientifique sur le transfert des microbes des grands singes vers les hommes. L’événement avait été organisé par le Cirmf. L’IHU de Marseille et le Cirmf ont aussi signé un accord-cadre. Cette convention vise à intensifier la mobilité des chercheurs entre Franceville et Marseille. 

Leave a reply