Drame à Mouila : un vieux chasseur perd son bras gauche des suites d’un coup de feu accidentel

0
446

Un vieux chausseur a perdu accidentellement son bras gauche. Paloïse Boussougou, un vieux chasseur de la cinquantaine révolue, est désormais un manchot. Il a été victime d’un drame dans la forêt de Moukolongo à quelques encablures de Mouila. Une situation consécutive à une chute de la victime, laquelle aurait déclenché un coup de feu qui serait parti de son arme de type calibre 12.

Les faits se seraient déroulés dans la forêt de Moukolongo à 18 kilomètres de Saint-Martin des Apindzi. Ce jour-là, Aloïse Boussougou serait parti visiter ses différentes plantations qui auraient déjà eu droit à des incursions de pachydermes. Afin de se protéger, le cinquantenaire se serait muni d’une machette et de son fusil de type calibre 12.

Une fois sur place, Aloïse Boussougou aurait procédé à la visite de ses cultures vivrières avant de reprendre la route du village. Sur le chemin du retour, il se serait arrêté pour couper du bois. C’est en tenant son fagot d’une main et le fusil de l’autre que le cinquantenaire aurait trébuché. Il serait tombé du côté où se trouvait le calibre 12. Sa chute aurait déclenché un tir qui va toucher l’homme au bras gauche.

Seul dans la forêt, ses hurlements ne seraient pas parvenus aux oreilles des passants. Il aurait ainsi attaché un vêtement sur son bras en guise de garrot. Aloïse arrive à marcher jusqu’au village. Une fois sur place, il a été transporté d’urgence à l’hôpital de Bongolo. Une fois sur place, les médecins n’ont eu aucune autre alternative que de procéder à l’amputation du bras atteint.

Leave a reply