Drame au Lycée technique NOB : Le ministre gabonais de l’éducation nationale appelle à l’apaisement

0
312

Le ministre gabonais de l’éducation nationale a récemment réagi au drame survenu au lycée technique national Omar Bongo. Patrick Mougiama-Daouda a appelé l’opinion nationale à l’apaisement. C’est au sujet de l’affaire relative au décès du lycéen Gaël Ongone Nkoumé. Ce dernier était élève en classe de Terminale CG3 dans ledit lycée.

La victime aurait bénéficié d’une prise en charge peu prompte et très peu efficace du personnel medical du Centre hospitalier universitaire d’Owendo (Chuo). L’affaire a très vite pris une envergure nationale. Le ministre d’Etat est alors intervenu pour calmer les ardeurs. « Dans l’attente de l’élucidation des circonstances de cet accident, le ministre invite tous les chefs d’établissements au calme. En l’occurrence les proviseurs dudit lycée et de celui de Libreville, les responsables administratifs, les enseignants, les élèves et parents d’élèves. Ces derniers sont appelés à ne pas céder à tout chantage propice au désordre« , a écrit le ministre gabonais de l’éducation nationale, Patrick Mougiama-Daouda dans un communiqué.

Des protestations avaient été annoncées contre le personnel médical dudit centre ayant pris en charge le défunt. Le membre du gouvernement gabonais ajoute que  » la tutelle ne saurait tolérer que des fauteurs de troubles se saisissent de la situation pour perturber davantage l’année scolaire. Celle-ci vient à peine d’être entamée au complexe scolaire d’Owendo« . Il exhorte tous les acteurs de la communauté éducative à faire preuve de responsabilité en pareille circonstance. Par ailleurs, il a présenté ses  » sincères » condoléances et rassure de son soutien moral.

L’élève décédé se serait hissé sur le toit d’un bus de Sogatra qui roulait. Il aurait fait une chute. Il s’en serait sorti avec de graves fractures, le long du corps. Mais d’aucuns croient savoir que la prise en charge sanitaire n’aurait pas été prompte et efficace.

Leave a reply