Fakes news sur les réseaux sociaux : Valentin Bongo s’agace

0
460

Le coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin après avoir été accusé d’enrichissement illicite, est une fois encore accusé d’usurper la nationalité gabonaise. Pour lui, il s’agit d’accusations « fantaisistes et mensongères », montées de toute pièce sur les réseaux sociaux.

Selon Noureddin Bongo Valentin, le phénomène des Fakes news, « est exacerbé par les réseaux sociaux qui sont, loin de leur ambition originelle, en partie devenus un déversoir de haine et de mensonges ». Pour lui, il est important de mettre un terme à ces excès. « Je mets un point d’honneur à porter plainte contre les auteurs d’accusations fantaisistes et mensongères », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée au journal Ecofin.  Il espère que les tribunaux vont clarifier la situation et lui donner raison, comme ils l’ont fait dans l’affaire d’enrichissement illicite.

Les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux prennent parfois des tournures dramatiques dans la réalité selon Noureddin Bongo Valentin. « En janvier 2020, deux de nos compatriotes sont morts, lynchés par la foule, à cause de rumeurs sur une vague d’enlèvements d’enfants, imaginaire » a-t-il mentionné à titre d’exemple.

Le phénomène de la désinformation est selon lui « employé par ceux qui sont vos opposants politiques, en Afrique comme ailleurs dans le monde. Même Barack Obama en a été victime », a-t-il conclu.

 

Leave a reply