Fougamou : un homme abuse sexuellement d’une septuagénaire 

0
141

 Un homme a sexuellement abusé d’une septuagénaire à Fougamou. Christian Ogombano est un jeune gabonais de 41 ans. Mécanicien de profession, il se serait rendu auteur d’un viol, un acte qu’il a pratiqué à l’encontre de M. B, une septuagénaire. Cette dernière réside au village Mboukou situé à 35 km de Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié. Christian répondra devant la justice pour des faits de présomption de viol, conformément à l’article 256 du Code pénal gabonais.

Selon les sources proches de l’affaire, les faits se seraient déroulés au mois de septembre. Cette nuit-là, une pluie s’était abattue sur le hameau. Christian Ogombano prenait un pot avec ses amis. À l’issue de sa petite virée, il nourrit la sordide idée d’entrer dans une maison par effraction. Il était parvu à défoncer la fenêtre de l’habitation de M. B puis s’y était introduit.

La lumière de la torche de l’intrus avait attiré aussitôt l’attention de la propriétaire des lieux. La septuagénaire avait alors exigé à l’inconnu de décliner son identité. Contre toute attente, le visiteur avait préféré éteindre la lumière. Ensuite, il s’était allongé sur le lit de la dame. Il était parvenu à l’immobiliser et avait abusé sexuellement d’elle. Le voisinage n’avait pas pu entendre les cris de la victime à cause de la forte pluie. Cette situation avait permis au violeur présumé de quitter les lieux sans être inquiété.

Ce qu’ignorait Christian Ogombano, c’est que la septuagénaire posséderait certains indices à charge. Une plainte avait été immédiatement déposée à la brigade de gendarmerie de Fougamou. L’enquête diligentée par les Officiers de police judiciaire (OPJ) a permis d’identifier et de neutraliser le mis en cause toujours ivre. Il ressort que le présumé bourreau de la septuagénaire est un récidiviste. Il aurait déjà fait la prison à Libreville pour des infractions similaires. Il a été présenté devant le parquet de la République. Celui-ci l’a placé en détention préventive à la maison d’arrêt du chef-lieu de Mouila. Il y attend sa comparution devant un tribunal.

Leave a reply