Guy Nzouba-Ndama inculpé pour blanchiment de fonds et association de malfaiteurs

0
38
Guy-nzouba-ndama

Guy Nzouba-Ndama se retrouve en mauvaise posture depuis son arrestation samedi dernier. Deux chefs d’accusation planent au-dessus de lui. L’ancien président de l’Assemblée nationale gabonaise est inculpé pour blanchiment de fonds et association de malfaiteurs. Il sera appelé à comparaître très prochainement.

Le président des démocrates est placé en résidence surveillée jusqu’à la tenue de ses procès. Devant le tribunal de Franceville, il a été inculpé lundi dernier par le juge d’instruction pour ‘’entrée illégale de fonds’’. Une infraction qui pourrait lui coûter une forte amende, soit deux fois le montant saisi. Guy Nzouba pourrait également écoper d’une peine d’un an de prison.

Devant la Cour criminelle spéciale de Libreville, l’ancien président de l’assemblée nationale a été inculpé hier pour ‘’blanchiment de capitaux, association de malfaiteurs et corruption active’’. De façon plus grave, Guy Nzouba est poursuivi pour « atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation et intelligences avec une puissance étrangère ». Cette accusation est d’autant plus justifiée parce que le prévenu a lui-même reconnu avoir reçu les 1,19milliard de FCFA du président congolais, Denis Sassou Nguesso. Les fonds devraient être utilisés à des fins politiques, un acte qualifié d’ingérence étrangère. Il s’agit d’un crime très sévèrement puni par la loi gabonaise.

Les 1,19 milliard de francs CFA découverts dans ses valises ont été saisis et reversés au Trésor public. Ils ne lui seront pas restitués, l’infraction ayant été constatée dans le cadre d’une enquête en flagrance.

Leave a reply