La Badea prévoit accompagner le Gabon dans l’exécution des projets prioritaires du PAT

0
398

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique prospecte au Gabon. L’institution compte accompagner le Gabon dans l’exécution de certains projets prioritaires. Notamment ceux prévus par le Plan d’accélération de la transformation (PAT) du gouvernement gabonais. Le sujet était au cœur de l’audience accordée à la délégation de cet établissement bancaire. Elle a été reçue par le ministre gabonais de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou.

La délégation de la Badea présente au Gabon essaie de rencontrer les acteurs qui permettent de mettre en œuvre un certain nombre de projets. Ceci pour le bien des économies en développement. « Nous venons pour écouter d’abord les principales priorités du gouvernement. Pour nous informer sur des projets prioritaires. Pour mettre à la lumière, des priorités qui seront définies par le gouvernement. La Badea entamera des processus d’évaluation et de financement juste après », a indiqué Dr Sidi Ould Tah, manager général de la Badea.

Le Gabon s’est lancé à travers le PAT dans la relance de ses activités économiques. Notamment celles affaiblies par la crise économique et la crise sanitaire de la Covid-19.  Ce plan repose sur trois piliers dont les piliers économique, social et transversal. Il s’évalue à 3 000 milliards de FCFA sur 3 ans entre 2021 et 2023. Cette enveloppe est financée partiellement par l’Etat gabonais sur la base de ses ressources propres, soit 33%. Les 67% restants devant être financés entre autres par les ressources extérieures et les mécanismes de financement innovants. Il s’agit notamment des partenariats publics privés qui sont en train d’être mis en place.  » Le Gabon ici a créé le PAT sur les trois années. Il permet à ses partenaires au développement de venir nous accompagner. Notamment sur un certain nombre de projet qui sont identifiés. Il s’agit entre autre des projets qui sont à réaliser aussi bien au niveau du secteur public que par le secteur privé », a déclaré Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou.

La Badea est une institution financière, financée par les États membres de la Ligue des Etats Arabes. Elle vise à contribuer au développement de la coopération économique, financière et technique arabo-africaine. Ceci en concrétisant ainsi la solidarité arabo-africaine. Celle basée sur l’égalité et l’amitié.

 

Leave a reply