La BDEAC approuve un nouveau financement de 189,5 milliards en faveur de trois pays dont le Gabon

0
250

La Banque de développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) a approuvé un nouveau financement de 189,5 milliards de FCFA en faveur de trois pays de l’Afrique Centrale dont le Gabon. Cette enveloppe va permettre de financer au total sept projets de développement au Gabon, au Congo et en Guinée-Équatoriale. L’annonce a été faite lundi dernier par le ministre gabonais de l’économie, Lydie Roboty Mbou.

La part du Gabon servira à la construction du nouvel aéroport de Libreville. «  Avec le groupe GSEZ, il était question de proposer un financement additionnel à ce projet. Celui-ci est déjà financé par ailleurs par d’autres bailleurs de fonds  », a expliqué le ministre gabonais de l’Économie, Lydie Roboty Mbou. Le montant alloué au projet aéroportuaire gabonais n’a pas été communiqué par la BDEAC.

Avant la BDEAC, la banque gabonaise BGFIbank a manifesté sa volonté de contribuer au financement de ce projet. Financé principalement par Arise, le nouvel aéroport s’étendra sur une superficie de 915 hectares. Il sera doté d’une piste d’atterrissage de 3 500 m, un terminal présidentiel, une tour de contrôle, une aérogare passagère de 3 300 m².

Au Congo, l’enveloppe financière servira au financement du projet de réhabilitation et d’équipement du chemin de fer Congo-Océan (CFCO). Puis du projet d’aménagement de la route Akurenam-Minang, en Guinée-Équatoriale.

À en croire la BDEAC, ce montant est un nouveau record, car il représente, en ce tout début d’année, plus de la moitié du volume de l’ensemble des engagements de l’exercice précédent. Parmi ces financements, la Banque a accordé une place importante aux projets intégrateurs en vue de soutenir l’accélération de l’intégration de la sous-région. Avec ces nouveaux financements, la BDEAC porte ses interventions en faveur des projets intégrateurs dans la sous-région à plus de 309 milliards de FCFA. Une somme en dépassement des engagements pris lors de la table-ronde des bailleurs de fonds de Paris en novembre 2020.

Leave a reply