La CEMAC devrait conclure un nouveau programme avec le Gabon pour atteindre ses objectifs selon le FMI

0
196

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) devrait redresser son taux de croissance en 2021 pour atteindre environ 3.5% à moyen terme après sa régression de 3% en 2020. Cette information a été communiquée par le Fonds monétaire international (FMI) suite à la réunion de son conseil d’administration du 12 janvier 2021.

Pour le FMI, ce progrès est conditionné par la signature d’un nouveau programme avec le Gabon. « Ces perspectives sont très incertains et dépendent de l’évolution de la pandémie et de son impact sur les prix du pétrole. Elles supposent également la poursuite des programmes appuyés par le FMI avec le Congo, la RCA (Centrafrique) et la Guinée équatoriale, une aide d’urgence supplémentaire du FMI pour la région et l’approbation de trois nouveaux programmes appuyés par le FMI (Cameroun, Tchad et Gabon) en 2021 », a fait savoir le FMI à travers son communiqué.

En avril dernier, le FMI et le gouvernement gabonais ont conclu un accord sur un financement de 147 millions $ pour aider le Gabon à relever les défis posés par la crise sanitaire mondiale du Covid-19. Selon la Banque africaine de développement, le Gabon avait un taux de croissance prévu pour 2020 de 3,7 % (secteur du pétrole et du gaz) avant la pandémie. Ce chiffre est légèrement supérieur à la projection régionale moyenne pour l’Afrique centrale (CEMAC), qui était de 3,5 %. Îl reflète la performance du Gabon parmi ses pairs.

Cependant, la loi de finances 2021 ne prévoit pas la signature d’un nouveau programme de financement.

Leave a reply