La cour constitutionnelle a enfin délibéré

0
114

La cour constitutionnelle gabonaise a récemment tranché sur le duel qui opposait le Copil Citoyen au gouvernement. L’institution a donné raison au gouvernement. Elle a par ailleurs rejeté l’ensemble des griefs contenus dans trois requêtes déposées par le Copil citoyen. 

Une décision très détaillée longue de 19 pages dans laquelle la Cour constitutionnelle reprend l’ensemble des griefs des requérants et en justifie le rejet. « Que la non prise en compte intégrale dans le décret querellé des mesures arrêtées en Conseil des ministres soit blâmable. Le moyen invoqué n’est pour autant pas pertinent« , a indiqué la Cour constitutionnelle gabonaise.

Sans appel, la décision de la Cour constitutionnelle met un terme définitif au bras de fer entamé depuis le mois de décembre entre le gouvernement et le Copil citoyen. Ce dernier est un regroupement d’opposants s’abritant derrière la société civile pour tenter d’entraver l’action des pouvoirs publics.

Pour Rose Christiane Ossouka Raponda et son gouvernement, c’est « un triomphe total« . Les nouvelles mesures anti-Covid entrent ainsi en vigueur. Il s’agit de l’allègement du couvre-feu, la réouverture sous conditions des établissements de nuit ou encore la fin de la gratuité des tests de dépistage.

À travers ces différentes mesures, le gouvernement entend inciter les Gabonais à se faire vacciner. Le vaccin est en effet le seul moyen véritablement efficace pour éviter les formes graves de la Covid-19. Il permet de ralentir la propagation du virus au sein de la population. À ce jour, 15 % des Gabonais se sont déjà fait vacciner. Ce taux est l’un des plus élevés en Afrique.

Leave a reply