La cour d’appel judiciaire d’Oyem a incinéré 300 kilogrammes de cannabis

0
298

La cour d’appel judiciaire d’Oyem et le parquet ont procédé à l’incinération d’un important stock de chanvre indien le mercredi 10 mars. Ce stock est estimé à plus de 300 kilogrammes et représente 27 balles de cannabis d’une valeur de 20 millions.

Cette cargaison de 27 ballots de cannabis a été brûlée conformément à la procédure judiciaire. Pour le procureur général de la Cour d’appel d’Oyem, Rufin Dikoumba, « cette opération de destruction publique de stupéfiants dite herbe sèche fait suite à plusieurs décisions de justice ».

Le stock de chanvre indien appartenait à un trafiquant de drogue, Abraham Mve-Ndong, âgé de 33 ans. Il a comparu devant le tribunal correctionnel lors de l’audience du 15 janvier 2021. Il a été arrêté par les gendarmes de Meyo-Kyé à Bitam. C’était lors d’un contrôle le 10 novembre 2020. Il a été appréhendé au volant d’un véhicule Mitsubishi L200, rempli de sacs de cannabis. Présenté devant un juge d’instruction, il a été inculpé pour détention et transport illégal de chanvre indien. « Un délit prévu et puni par l’article 208 du Code pénal », selon le procureur de la République.

La drogue a été brûlée en présence du premier président de la Cour d’appel d’Oyem, Ponce-Hugues Ndzanga François Engonga-Ondo et Simone Alene respectivement avocat général et greffier en chef de ladite Cour. Des officiers de la police judiciaire et de l’Office central anti-drogue (Oclad) étaient également présents.

Leave a reply