La Cour de cassation rejette la demande d’expertise médicale introduite sur le président Ali Bongo 

0
118

La Cour de cassation a mis fin au show médiatique animé par le collectif d’opposition « Appel à agir« . Elle a rejeté définitivement la demande d’expertise médicale introduite sur le président Ali Bongo Ondimba. Le verdict a été rendu public ce matin même.

Cette décision met un terme à une procédure démarrée quelques mois après l’AVC du chef de l’Etat gabonais en octobre 2018. La Haute Juridiction a rappelé qu’il n’était pas possible d’attraire devant une juridiction ordinaire le chef de l’Etat. L’institution casse ainsi la décision rendue en 2018 par la juge Paulette Akolly, autorisant, une telle expertise.

Le collectif d’opposants voit son aventure se terminer brutalement. D’autant que ses membres sont condamnés au paiement des frais de justice. Il s’agit entre autre de Anges Kevin Nzigou, Nicolas Nguema, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Frank Ndjimbi ou encore Marc Ona Essangui.

« Cette procédure avait été engagée au moment où le président Ali Bongo Ondimba était encore en convalescence suite à son AVC survenu à Riyad en octobre 2018. Trois ans après, Ali Bongo Ondimba a présidé le Sommet de la CEEAC à Libreville, s’est rendu à la COP 26 et a échangé avec Joe Biden, Emmanuel Macron, Boris Johnson. Il y a quelques jours à peine, il était à Bruxelles pour participer au Sommet Europe – Afrique où il a eu des échanges de très haut niveau. Dans ce contexte, cette procédure apparaissait, sur le plan politique, complétement anachronique aux yeux de la grande majorité de l’opinion publique« , a expliqué un professeur en science politique.

Leave a reply