La DGSR interpelle les passagers gabonais sur l’utilisation du téléphone au volant

0
214

La direction générale de la sécurité routière (DGSR) a dirigé une campagne de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route. Celle-ci a tourné autour du phénomène de l’usage du téléphone au volant. Cette campagne s’est déroulée dans les trois communes de Libreville.

Ladite campagne a eu lieu hier. Elle a été placée sous le thème  » Nous sommes tous usagers de la route, ensemble respectons les règles de sécurité routière« . Le DG de la sécurité routière Alex Minto’o a rappelé les causes de ces drames. Il est d’ailleurs revenu sur la récente tragédie qui a fait 6 morts entre les regroupements des villages Lipaka 2 et Tsatsy, dans la province de l’Ogooué-Lolo.

La conduite en état d’ivresse, la somnolence et le téléphone au volant sont autant de phénomènes à éradiquer pour limiter les accidents de circulation. Aux côtés des équipes de la DGSR, a été Manu Mbandinga, coordonnateur du projet, “La route et moi”. Il a été victime de la route. Il a partagé son expérience tout en invitant à une véritable prise de conscience des usagers de la route. « Ça fait 11 ans aujourd’hui que je suis sur un fauteuil roulant. Désormais paraplégique, c’est très difficile pour moi. Je ne suis plus le même qu’avant. Aujourd’hui, quand je suis dans une voiture, je fais attention à tout. Je suis très regardant sur les mouvements du chauffeur. Je réalise que beaucoup de personnes n’ont pas conscience des victimes innombrables de cet acte. Aujourd’hui, ma vie a complètement basculé à cause du mauvais comportement d’un chauffeur. À cause du téléphone au volant, de l’excès de vitesse beaucoup de personnes se retrouvent comme moi” a-t-il déploré.

Leave a reply