La Gabonaise Joëlle Zoua Ona devient la nouvelle représentante résidente de la commission CEMAC

0
186

La Gabonaise Joëlle Zoua Ona est la nouvelle représentante résidente de la Commission de la CEMAC au Gabon. C’est désormais à elle qu’incombe la tâche de contribuer au rayonnement de la commission de la CEMAC. Elle doit aussi suivre les chantiers communautaires au niveau du Gabon. La nouvelle promue a été installée dans ses fonctions, hier, à Libreville. Sa prise de fonction a été assurée par le directeur des ressources humaines de la commission, Jean Paul Kimoto.

« Elle devra assurer le suivi du recouvrement de la Taxe communautaire d’intégration (TCI). Puis assurer la coordination des actions de la commission auprès des administrations nationales et organisations internationales. Pour la contribution au suivi des chantiers communautaires et la mise en place des actions de communication. Ceci dans l’optique de faire progresser l’esprit communautaire et la veille sur l’application des textes communautaires. La nouvelle représente va veiller au renforcement de la synergie entre toutes les entités de la CEMAC. Normalement,  les organes, institutions, institutions spécialisées et agences d’exécution présente dans le pays, mais aussi avec les partenaires techniques et financiers« , Jean Paul Kimoto, directeur des ressources humaines de la commission.

Joëlle Zoua Ona a été nommée en Octobre dernier par le président de la commission de la CEMAC, Daniel Ona Ondo. Elle remplace à ce poste Max Williams Mourou, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Ce dernier aura passé quatorze années auprès de la communauté.

La nouvelle représentante résidente de la commission de la CEMAC compte s’investir pleinement dans sa nouvelle fonction en tant que vitrine de la commission en République Gabonaise. Elle compte atteindre les objectifs assignés par les Chefs d’Etats de la zone CEMAC.  » La TCI et son recouvrement seront mon principal cheval de bataille. Car pour pouvoir faire avancer les chantiers de l’intégration de notre sous-région, la communauté a besoin de financement« , a-t-elle précisé. Elle devient ainsi la troisième femme à occuper cette position après Malaïka Ndoumbe. Elle est actuellement représentante résidente de la commission de la CEMAC au Cameroun. Avant cette dernière,il y a eu Ngarmbatina Odjimbeye Soukate, en poste à la représentation du Tchad.

Leave a reply