La production de ciment au Gabon répond de manière adéquate à la demande locale

0
197

Le Premier ministre gabonais a accordé une audience au vice-président de Ciments de l’Afrique (Cimaf), Malik Sefrioui, le 2 février 2021. A l’issue de leur échange, le Premier ministre a annoncé que les entreprises opérant dans le secteur du ciment ont réussi à répondre à la demande locale. Ces entreprises auraient produit 600 000 tonnes de ciments en 2020.

Avec l’augmentation de la production de ciment, le Gabon pourrait réduire ses importations selon le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda. « Sa capacité de production d’un millions de sacs de ciment par an excède désormais largement les besoins du marché national, ce qui permet de réduire la facture de nos importations. Le surplus sert à l’exportation, ce qui est bénéfique pour notre balance commerciale », a déclaré le Premier ministre.

En 2020, entre juin et septembre, ces entreprises avaient du mal à satisfaire la demande locale. L’entreprise marocaine qui contrôle ce marché au Gabon n’avait qu’une capacité de production de 500 mille tonnes de ciment pour une demande locale de 600 mille tonnes. Selon les chiffres de la Direction générale de l’économie, la production de ciment a diminué au cours des trois premiers trimestres de 2020 (-8,6 %). La production était de 385123 tonnes contre 421102 tonnes sur la même période en 2019.

Aujourd’hui, le marché du ciment est contrôlé par Cimaf, une filiale du groupe marocain Ciments de L’Atlantique (Cimat). L’ambition de Cimaf est de porter sa capacité de production à 700 000 tonnes en 2021.

Leave a reply