La production pétrolière a baissé de 1,2% à la fin de 2020

0
147

Selon la note de conjoncture sectorielle de la Direction générale de l’économie et de la politique budgétaire, la production pétrolière a baissé de 1,2% soit 10,766 millions de tonnes métriques à fin 2020. Cette baisse est due à « l’observation des quotas décidés par l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour réduire l’offre mondiale sur le marché de l’or noir », selon la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale.

Face à la baisse de la demande de pétrole sur le marché, l’OPEP avait suggéré à ses pays membres de réduire leur production. A cet effet, le Gabon devait réduire sa production de 23% en 2020 afin de suivre les recommandations de l’OPEP. Concrètement, le pays devait passer d’une production quotidienne de 200 000 barils en 2019 à environ 154 000 barils en 2020.

D’autre part, les exportations ont suivi la même tendance. Les exportations ont chuté de 6,4 %, soit 9,9 millions de tonnes métriques, à la fin de 2020, selon la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale. Le Gabon avait exporté 10,5 millions de tonnes métriques en 2019. Cette baisse est justifiée par la chute de la demande causée par la crise sanitaire de la Covid-19.

Le prix du pétrole brut Brent a également connu une baisse. Selon la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale, il « s’est situé à 41,67 dollars le baril en moyenne contre 64,3 dollars en 2019, alors que le panier de brut gabonais s’établissait à 40,23 dollars en moyenne sur les 12 mois. Cela a représenté des baisses respectives de 35,2% et 35,6% en glissement annuel ».

Selon les ambitions du plan d’accélération de la transformation, le Gabon devra ralentir la chute de la production pétrolière et diversifier le secteur des hydrocarbures.

Leave a reply