La SCG-Ré augmente son capital social de 5 milliards FCFA

0
455

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) vient d’augmenter son capital social de 5milliards de FCFA. Le capital de la filiale du fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) passe désormais de 5 milliards FCFA à 10 milliards FCFA. L’annonce a été récemment faite à travers un communiqué de la compagnie d’assurance.

La SCG-Ré a pu réaliser cette augmentation par le biais d’une opération réalisée par incorporation de réserves et par apport numéraire. « Nous avons pu atteindre ce résultat grâce à notre actionnaire majoritaire. Celui du Groupe État, composé du Fonds souverain de la République gabonaise, du FGIS et de la Caisse de dépôts et consignations. Certaines sociétés d’assurance du marché se sont également impliquées. Il s’agit de Sanlam, AXA Gabon, NSIA Assurances, SUNU Vie et NSIA Assurances Vie« , a déclaré Andrew GwodogAdministrateur-directeur général de la SCG-Ré.

Cette décision a pour but de conformer la SCG-Ré aux dispositions de capital minimum imposé par la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA). En 2016, la CIMA avait exigé aux compagnies d’assurances de porter leur capital social à 3 milliards FCFA dans un délai de trois ans. Il passerait à 5 milliards FCFA sur une période de cinq ans. La disposition a pour objectif, à terme, de renforcer la solidité financière des sociétés, puis de réduire leur probabilité de faillite et ainsi de contribuer à la consolidation du secteur des assurances.

 » L’augmentation de notre capital social nous permet de consolider nos assises financières et de lancer sereinement notre projet d’introduction en bourse en 2022« , a assuré Andrew GwodogAdministrateur-directeur général de la SCG-Ré. En effet, la SCG-Ré est une initiative de l’État gabonais et des sociétés d’Assurances du Gabon. Elle s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public-privé et fera son entrée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). Ce sera dans le cadre de la politique des États de la CEMAC d’inscrire les entreprises nationales à la bourse de l’Afrique centrale. Deux autres sociétés gabonaises à l’instar de la Gabon power company (GPC), et de la société d’aménagement urbain Façade maritime du champ triomphal (FMCT) feront également leur entrée en bourse cette année.

Cette entrée en bourse aidera certainement la compagnie d’assurance à atteindre ses objectifs . Il s’agit de ceux qu’elle s’est fixée dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique et de développement quinquennal 2021-2025. C’est pour notamment, se hisser dans le top 10 des leaders de la réassurance en Afrique. Aujourd’hui, elle revendique la place de premier réassureur de l’Afrique centrale. 

Leave a reply