La Setrag s’allie à l’Anpn pour préserver la faune et lutter contre les heurts d’éléphants

0
173

La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) vient de signer une convention de partenariat avec l’agence nationale des parcs nationaux (ANPN). Cette signature vise à préserver la faune en l’occurrence à lutter contre les heurts d’éléphants enregistrés au Gabon. Les deux institutions ont opté pour une approche concertée fruit d’une étude menée sur plusieurs mois. Celle-ci a permis d’élucider les mouvements migratoires des pachydermes.

Pendant 10jours, les parties impliquées ont parcouru plus de 125kms à pied pour identifier des zones à risques pour les éléphants. L’équipe encadrée par le Dr David Lehmann, biologiste de la faune sauvage a parcouru les tronçons du M’bel, Oyan, Mouyabi, Ivindo, Ndjolé et Otoumbi. Ensemble, ils ont pu cerner la problématique pour proposer ensuite des solutions idoines. Les zones à risques identifiées seront traitées en priorité lors de la mise en œuvre du Plan d’actions qui découlera de cette étude.

Désormais un suivi sera davantage mis en place pour connaître les mouvements migratoires des éléphants et autres animaux le long du chemin de fer. Cette collaboration pérenne avec l’ANPN et l’objectif même de cette étude sont conformes à la législation nationale. Puis aux standards internationaux de la Banque mondiale et à ceux du Groupe Eramet.

 » Dans tous les projets que nous initions, nous devons mettre en place des hiérarchies. Ceci dans les mesures d’atténuation des impacts négatifs : éviter, minimiser, restaurer. C’est précisément ce résultat que nous visons ici en voulant diminuer voire supprimer le nombre de collisions d’animaux avec les trains. L’éléphant de forêt est en danger critique d’extinction. Le respect et la protection de l’environnement, des communautés hôtes et la performance économique ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, l’un ne va pas sans l’autre. En tant qu’acteur économique et responsable, Setrag ne peut dissocier le développement économique de l’entreprise au progrès social et à la qualité de l’environnement « , a souligné Isabelle Teboul, directrice Développement durable de la Setrag.

Leave a reply