La Trans’Urb se charge désormais du transport des agents de la zone économique de Nkok

0
485

La société de transport Trans’Urb va désormais se charger du transport des agents de la zone économique de Nkok. Un contrat de transport en commun lie l’autorité administrative de ladite zone et la société transport urbain. Le partenariat a été signé mercredi dernier en présence de l’administrateur général de la ZES, Anne Nkene Biyo’o. Le Directeur de GSEZ Nkok Kumar Mohan et le Directeur général de la société Trans’Urb, Joël Lehman Sandoungout étaient également de la partie.

Le nouveau partenariat a pour but de soulager les employés de 83 entreprises exerçant sur le site de la Zes de Nkok. « Je me réjouis, que la société Trans’Urb ait accepté de nous accompagner dans ce challenge. Il vise à améliorer les conditions de travail et la productivité des 6 000 employés. Pour rendre plus accessible cet espace économique aux usagers qui interagissent avec les usines de la zone« , a indiqué l’Administrateur général, Anne Nkene Biyo’o.

Les étudiants du centre de formation de la Zes seront également bénéficiaires de ce partenariat. Un réseau de 5 lignes et de 67 arrêts ont été établis afin de rapprocher les travailleurs de leurs entreprises. Le transport du personnel débutera dès 6h et s’achèvera à 19h. Le coût du partenariat entre les parties n’a pas été révélé.

La Zes a été lancée en 2012. Cette zone économique à régime spécial est située à 21,8 Km par la route à l’Est de Libreville. Il faut à peu près une vingtaine de minutes à ceux qui habitent la capitale pour s’y rendre. Avec ce protocole d’accord pour le transport en commun, ce sont les employés qui vont gagner en temps. L’accès aux bus sera plus aisé contrairement à l’époque où chacun devait se débrouiller par ses propres moyens pour se rendre à Nkok.

Leave a reply