L’Aganor donne un ultimatum de 3 mois aux commerçants pour mettre leur balances en règle

0
444

L’agence gabonaise de normalisation (Aganor) vient de donner un ultimatum aux commerçants gabonais. Ils ont 3 mois pour mettre leurs balances en règle. Le décompte est lancé depuis le vendredi dernier où le communiqué a été rendu public. Cet ultimatum est la conséquence directe issue des enquêtes menées par les agents de l’Aganor.

Ces derniers ont effectué un contrôle dans cinq provinces sur les neufs gabonaises en 2020. Les enquêtes ont révélé des chiffres alarmants. Sur un total de 7 594 balances contrôlées, 90% ne sont pas conformes à l’activité de commerce qu’est notamment la vente de dentées alimentaires. 30% ne sont pas conformes à la législation et dans le lot, seul 10% sont admissibles pour une utilisation commerciale.

Les vendeurs de certains matériaux de construction utilisent des « godets » ou des sacs dont les poids ne sont pas vérifiés. Il s’agit notamment des vendeurs de sable et de gravier. « Ces situations impactent très lourdement le panier de la ménagère. Elles contribuent à la cherté de la vie au Gabon », a déploré le directeur général de l’Aganor, Abdu Razzaq Guy Kambogo.

Ces commerçants qui trichent sur les unités de mesure risquent de lourdes sanctions. Ils encourent une amende pouvant aller jusqu’à 3 millions de FCFA et une peine d’emprisonnement de deux ans . L’ultimatum est désormais lancé pour leur permettre de se mettre en règle et éviter les sanctions pénales.

 

Leave a reply