L’ANBG explique le retard de paiement des bourses d’études du mois de janvier des étudiants gabonais

0
302

L’agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) a expliqué les raisons du retard de paiement des bourses d’études du mois de janvier 2021 des étudiants gabonais. Ce retard serait dû à des tensions de trésorerie. Le directeur général de ladite agence, Pascal Blaise Obi s’est prononcé sur la question lundi dernier.

Il a tenu une réunion d’information et de clarification avec les représentants des mutuelles des universités et grandes écoles du Gabon. Blaise Obi a cependant rassuré les étudiants que les bourses seront payées sous peu.«  Sachez que cela ne dépend pas uniquement de l’ANBG. L’ANBG n’a pas de fonds mobilisés. Chaque mois, nous faisons une demande d’approvisionnement au trésor, qui débloque les fonds selon la disponibilité de la liquidité. En ce moment, il y a des tensions de trésorerie. Il faut donc procéder par priorité. Nous n’avons pas encore été approvisionnés pour régler le mois de janvier  », a expliqué Pascal Blaise Obi, directeur général de l’ANBG.

Dans le processus d’attribution des bourses, plusieurs administrations sont impliquées. » La bourse est un principe acquis, qui ne peut être remis en cause. Le paiement des bourses est un processus qui débute à l’ANBG, mais qui ne s’achève pas à l’ANBG. Nous travaillons avec plusieurs partenaires qui entrent en ligne de compte dans le paiement des bourses  », a ajouté le DG de l’ANBG, Pascal Blaise Obi.

Ce retard avait occasionné des manifestations dans le pays. Des boursiers ont protesté cette semaine contre le retard de paiement de leurs primes. À l’entrée de l’Université Omar Bongo, ils ont érigé des barricades sur la chaussée empêchant ainsi les véhicules de circuler.

Le Gabon compte à peu près 35 000 étudiants boursiers. Chacun d’entre eux perçoit en début d’année un montant de 280 000 FCFA, au titre de frais de trousseau scolaire. Pendant l’année académique, la somme de 83 000 FCFA est mensuellement versée à chaque étudiant inscrit en 1re, 2e et 3e années. Ceux inscrits en master reçoivent 98 000 FCFA par mois.

Leave a reply