Le bassin-versant de Nzeng-Ayong de Libreville désormais fonctionnel 

0
285

Le bassin-versant de Nzeng-Ayong de Libreville a été inauguré hier. La cérémonie officielle a été présidée par le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda Walker. Le Bassin est installé dans le 6e arrondissement de Libreville. L’infrastructure devrait améliorer les conditions de vie de 80 000 habitants confrontés aux inondations.

« Cette opération, d’un coût initial de plus de 11,8 milliards FCFA a été cofinancée, à parité, grâce à un don du Fonds européen de développement (FED) et du budget de l’État. Son objectif essentiel reste l’amélioration des conditions de vie des populations confrontées aux récurrents problèmes des inondations. Ceux-ci sont sources des maladies hydriques et de perte en vie humaine par noyade« , a déclaré Léon Armel Bounda Balonzi, ministre gabonais des Travaux publics.

Un coût supplémentaire d’environ 820 millions FCFA a permis de réaliser des travaux de consolidation et de confortement de l’ensemble de l’ouvrage. L’exécution des travaux d’aménagement du bassin-versant de Nzeng-Ayong a consisté à la construction d’un canal en béton d’un linéaire de 2,3 km. Celui-ci va de l’échangeur de Nzeng-Ayong au pont Nouvelle Cité. Un réseau de voies de service en pavés interconnecté au réseau de voirie a été construit. 5 ponts et ouvrages annexes ont également été réalisés. Il s’agit notamment des aires de repos, mur de soutènement, clôture grillagée avec la réalisation de quatre passerelles raccordées aux chemins piétons.  

« Le cadre de vie quotidien à Nzeng-Ayong est l’un des quartiers les plus denses démographiquement de la commune de Libreville. Ceci avec une population estimée à plus de 80.000 habitants. Les conditions de vie des populations riveraines seront désormais améliorées. Puisqu’elles sont confrontées en saison des pluies aux risques d’inondations, de noyades et aux dégâts matériels sur les habitations« , a indiqué Rosario Bento Pais, ambassadrice de l’Union européenne.

Le ministre des Travaux publics a profité de cette opportunité pour insister sur le maintien des ouvrages d’assainissement, en bon état de service. Ce ne sera possible que grâce à la contribution des populations avoisinantes et autres usagers.  » Il importe donc que les riverains du bassin-versant de Nzeng-Ayong soient sensibilisés. Ceci par rapport aux conséquences dommageables qui découlent du rejet des déchets de toute nature et de toute taille, dans le canal ainsi aménagé« , a ajouté le ministre gabonais a souligné Léon Armel Bounda Balonzi.

Les travaux d’aménagement et d’assainissement du bassin-versant de Nzeng-Ayong ont démarré en juin 2015. Ils ont été exécutés par l’entreprise Conduril, suivis et contrôlés par le Groupement Seureca Studi-hydro Conseil. C’était sous la supervision des ingénieurs et experts de l’administration des Travaux publics.

Leave a reply